Côté Médias, Son, Images, Articles…

http://pierrenoiraultphoto.com/production-photographique/2015-04-14-20-20-09/2015-04-14-20-20-11/event/musique/2018_Stag?start=

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photo Newo le Gambrinus

 

« Est arrivé … le tour de chant de Stag, auteur-compositeur interprète, avec ses textes et sa voix puissante qui nous rappelle à certains moments le regretté Jacques Brel. Des chansons qui ont du sens sur des rythmes enlevés, Stag est un artiste, un vrai, comme on aimerait en entendre plus souvent sur les radios françaises. Une ambiance de folie, une salle comble, un public survolté, la Gélinotte a frappé un grand coup samedi soir… »

Le Dauphiné Libéré Le 31/07/2017

« … Debout. Staguev est là, la guitare à la main et les mots plein la bouche. Passionné d’un espoir haut porté sur les notes dingues d’un texte qu’il gueule, chante, murmure, et fait se fracasser sur les barrières trop hautes de l’injustice ambiante. Vivant. Il démonte en amertume et en humour la dissonante inégalité de notre siècle. Libre. La fougue et le désir de vaincre en étendard, l’insolent sourire et la voix puissante en costume de scène, et juste au delà de l’artiste libertaire qu’il est, un homme. »

Pierre Alain Abrial de la salle de « L’ours Maçon »

« …Avec des textes coup de poing qui vont droit au cœur, Staguev semble jouer sa vie dans chacun de ses mots. Avec une élégance dénuée d’amertume, le chanteur politiquement poétique donne le frisson à son public (méconnus du grand public mais adorés par leurs pairs)…. »

« La montagne » jeudi 1er septembre 2016

… « Attention les yeux, Staguev est de retour sur scène….Messager à contre courant d’une société léthargique, « El Padre » sonne le réveil des consciences à travers des textes engagés, humoristiques et poétiques. Sous sa plume, les barrières tombent, les hommes se lèvent et les sentiments exultent. (…) Comme le bon vin, Staguev lève le voile devant nos yeux, libère notre esprit et donne envie de chanter, danser, crier, aimer jusqu’au bout de la nuit ! À consommer sans modération. »

« La Dépêche » 05 janvier 2016 …

Publicités